A Tale Of Filipino Violence : Critique

Critique de A Tale Of Filipino Violence // Philippines, 1974 : alors que Marcos assied de plus en plus fermement son régime oppressif suite à l’instauration de la loi martiale en 1972, Servando Monzon III, héritier de l’hacienda et des affaires familiales de son puissant clan, refuse de capituler face aux desseins du dictateur de contrôler le pays.